Âmes de papier

Aujourd’hui, le premier exemplaire de mon recueil de nouvelles est arrivé par courrier. J’ai ressenti une telle excitation lorsque j’ai entraperçu le colis d’Amazon par la fente de ma boite aux lettres…Nous étions pressées de rentrer et mes filles ont presque arraché le carton pour l’ouvrir! L’odeur de papier rance a alors envahi mon salon et nous sommes restées là, immobiles, à le regarder. Puis elles se sont mises à le tripoter dans tous les sens, et moi, silencieuse, qui n’osait pas trop le toucher…

C’était drôle de les voir si impatientes alors qu’elles me semblaient bien loin de comprendre mon intérêt pour l’écriture. Mais je ressens la fierté qui est la leur et surtout mon bonheur de leur avoir montré que sur le chemin escarpé des efforts à fournir pour un rêve, se trouve l’immense satisfaction de ne pas avoir lâché.

Dès que je l’ai pris, j’ai senti son poids et la peau lisse de sa couverture poudrée de noir. Son parfum, aussi, m’a chatouillé les narines. Il a quelques taches de colle, mais malgré cela je le trouve magnifique. C’est comme si en cet instant précis, ce projet de devenir auteure se matérialisait réellement. Comme si jusqu’à présent rien n’avait été suffisant pour me prouver que je ne m’adonnais pas qu’à un hobby. Dans ma main, cette preuve tangible (spéciale dédicace !) que tout prend enfin sens.

Je sais que ce n’est que le début de la route et que tout ne se termine pas ce soir. Mais je savoure cet instant, car plus jamais il ne se reproduira. Ce premier recueil, ce premier livre marque le commencement d’un nouveau chapitre. Un chapitre de ma vie où je tente de transformer des pantins de papier qui n’existent que dans ma tête en véritables âmes de papier, sur la page, pour qu’elles existent dans les vôtres.

Bien qu’aujourd’hui je perçoive de manière très claire l’ampleur du travail à fournir et les apprentissages qui m’attendent encore tout au long du chemin, je peux affirmer que faire ressentir des émotions, quelles qu’elles soient, raconter “au feel des mots”, c’est vraiment ce qui me remplit de bonheur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *